DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

Appétit mitigé. Le pétrole est en hausse malgré l'anticipation d'une baisse de la demande par l'AIE. La livre franchit la barre des 1,30 dollars après le remaniement ministériel de Boris Johnson.

1

Appétit mitigé. Le pétrole est en hausse malgré l'anticipation d'une baisse de la demande par l'AIE. La livre franchit la barre des 1,30 dollars après le remaniement ministériel de Boris Johnson.

Par Ipek Ozkardeskaya

Les bourses américaines ont oscillé entre espoir et désespoir, mais les trois principaux indices ont clôturé en baisse jeudi. La crainte d'une forte augmentation des cas de coronavirus s'est ajoutée à l'annonce de la Fed de New York de réduire davantage les opérations de mise en pension.

Les marchés boursiers asiatiques ont évolué en rangs dispersés. Le Nikkei (-0,59 %) et le Topix (-0,60 %) ont chuté en raison du premier décès causé par le coronavirus au Japon et de la contraction inattendue de 0,2% en glissement mensuel de l'activité tertiaire, contre une hausse de 0,1 % prévue par les analystes et une augmentation de 1,4 % publiée un mois plus tôt.

L’ASX 200 (+0,38 %), l’indice Composite de Shanghai (+0,38 %) et l’indice Hang Seng (+0,39 %) ont évolué à la hausse, car les investisseurs se détendaient après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que la hausse du nombre de cas, qui était due au changement des méthodes de diagnostic, ne signifie pas nécessairement une détérioration soudaine de la situation.

Les actions d'Alibaba ont chuté de 0,55 % à Hong Kong, le géant chinois du commerce électronique ayant déclaré que l'épidémie de coronavirus aura un impact important sur les consommateurs et les commerçants. En effet, un ralentissement soudain et considérab le de l'activité économique, des villes mises en quarantaine et une circulation limitée auront certainement un impact sur les chiffres du premier trimestre, mais nous pensons que l'impact négatif sur les détaillants en ligne sera moins que ce que beaucoup craignent, car des séjours prolongés à la maison peuvent avoir quelque peu stimulé les ventes en ligne en Chine. Quoi qu'il en soit, la société a annoncé une hausse de 58 % de ses bénéfices au quatrième trimestre, les ventes de la Fête des Célibataires ayant atteint un record de 38,3 milliards de dollars le 11 novembre.

Le sentiment vis-à-vis du pétrole était mitigé, mais le brut WTI a poursuivi sa reprise et s'est installé au-dessus de la barre des 51,50 dollars en Asie. L'AIE a déclaré que l'épidémie de coronavirus pourrait entraîner une baisse de la demande de 435 000 barils par jour ce trimestre, contre les prévisions initiales d’une augmentation de 800 000 barils. La baisse de la demande, la surabondance mondiale actuelle, l'hésitation de l'OPEP à réagir au choc et le long biais réel des positions spéculatives nettes sur le pétrole encourageront probablement une autre chute, peut-être durable, sous la barre des 50 dollars.

L'or a consolidé entre 1570 et 1580 dollars, les investisseurs préférant garder un pied dans le métal précieux pour se prémunir contre le risque d'une nouvelle liquidation sur le marché du fait des fluctuations causées par le coronavirus.

L'indice du dollar américain a bondi à 99,15, l'inflation aux États-Unis ayant progressé plus rapidement que prévu pour atteindre 2,5 % en janvier, contre 2,4 % selon les analystes et 2,3 % un mois plus tôt. La hausse a été principalement soutenue par un bond de près de 13 % du prix de l'essence, qui devrait donc se réajuster à la baisse dans les prochaines semaines avant de se traduire des anticipations bellicistes de la part de la Fed.

L'euro a chuté à 1,0838 contre le dollar américain. Les indicateurs de tendance et de dynamisme restent largement négatifs, mais l'indice de force relative (à 21,75 %) avertit que la monnaie unique a peut-être été vendue trop rapidement en un laps de temps trop court et qu'on pourrait bientôt assister à une correction à la hausse. Un support apparaît avant la barre des 1,08.

La livre sterling a été un peu secouée jeudi par le départ inattendu du Chancelier de l'Echiquier Sajid Javid - qui, soit dit en passant, a été le ministre des Finances ayant mis le moins long à ce poste dans l'histoire du Royaume-Uni, puis a rebondi au-delà de la barre des 1,30 à l'annonce de la nomination de Rishi Sunak, qui a participé à la préparation du budget de mars. La baisse de la livre sterling due à des manigances politiques n'est pas la première et ne sera probablement pas la dernière, car nous entrons dans la phase critique des négociations du Brexit. Si le câble pourrait retrouver une certaine vigueur pour poursuivre la reprise au-dessus de 1,30, il lui sera certainement difficile de rester durablement au-dessus de ce niveau.

Le FTSE 100 a plongé sous la barre des 7500 p jeudi et consolidera certainement au-dessous de ce niveau avant la clôture hebdomadaire, même si l'indice des plus grandes capitalisations devrait être légèrement positif au début de la séance de vendredi.

Par Ipek Ozkardeskaya
 
Live chat