DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Research Market strategy
by Swissquote Analysts
Daily Market Brief

La BCE dans le viseur, geste de bonne volonté desEtats-Unis et de la Chine

1

La BCE dans le viseur

Par Arnaud Masset

Les marchés actions ont poursuivi leur rebond avant la réunion de la BCE prévue cet après-midi, à l'issue de laquelle Mario Draghi devrait annoncer la mise en place d'un assouplissement massif. Du moins, c'est ce que les intervenants espèrent. Comme au cours des six derniers jours, les Bourses se sont affichées en hausse, les futures sur le S&P 500 grimpant de 0.60% à 3,020 points ce matin en Asie, avant de se replier vers 3,005. Sur le vieux continent, les futures européens évoluent également dans le vert, ceux sur l'EuroSTOXX 50 prenant 0.35% à 3,526 points. De même, les futures sur le DAX allemand ont progressé à 12,393, soit +0.35% en séance. Dans l'ensemble, l'appétit pour le risque reste élevé, l'optimisme prévalant après que la Chine et les Etats-Unis ont donné des signes de bonne volonté en reportant partiellement, ou complètement, des droits de douane afin d'apaiser les tensions.

Le grand rendez-vous du jour reste toutefois la réunion de la BCE. Pour l'instant, le marché évalue à 61% la probabilité d'une réduction de 10pb du taux de dépôt, et à 39% celle d'une baisse de 20 pb. La situation est plus floue sur le plan de l'assouplissement quantitatif, mais des achats mensuels de 25 à 30 milliards semblent l'option la plus raisonnable. Il convient néanmoins de signaler que le conseil des gouverneurs paraît partagé sur la nécessité d'enclencher une nouvelle phase d'achats d'actifs. Comme mentionné par certains analystes, la BCE pourrait utiliser une astuce consistant à présenter un train massif de mesures, tout en actualisant l'effet total de la mesure. De fait, elle applique actuellement des taux d'intérêt négatifs à la plupart des réserves des banques, contrairement à la BNS et à la BoJ. En Suisse, par exemple, la BNS applique un taux négatif sur les dépôts 20 fois supérieurs au ratio des réserves obligatoires, ce qui concerne environ un tiers du total des dépôts. Cette solution a l'avantage de satisfaire tout le monde : le marché tient son annonce d'une "nouvelle injection d'argent gratuit", et les faucons de la BCE peuvent réduire l'effet réel des nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif. Dans ce contexte, il est difficile de prévoir la réaction des marchés, dont les attentes sont extrêmement élevées.

Les gestes de bonne volonté de la part de la Chine et des États-Unis renforcent les actifs risqués

Par Vincent Mivelaz

Les investisseurs semblent avoir suffisamment d'arguments pour soutenir l'appétit pour le risque. La réunion tant attendue de la BCE ainsi que les nouveaux titres de journaux aux États-Unis et en Chine stimulent les actions qui devraient réaliser un autre gain hebdomadaire. La récente décision du président américain Donald Trump de reporter l'application des droits de douane de 30 % sur 250 milliards de dollars de produits chinois du 1er octobre au 15 octobre 2019 en raison du 70e anniversaire de la République populaire de Chine ainsi que les exemptions tarifaires décidées par la Chine sont des annonces rassurantes pour le marché. Pourtant, les espoirs d'une percée dans le conflit commercial actuel sont modérés, car les négociations prévues pour début octobre risquent de s'éloigner des principaux points de discorde concernant la propriété intellectuelle, le transfert de technologie et un mécanisme d'application approfondi.

Les deux plus grandes économies doivent entamer une nouvelle série de pourparlers officiels en mi-septembre avec les négociateurs commerciaux adjoints, tandis que les négociations de niveau ministériel impliquant le vice-premier ministre chinois Liu He, le représentant américain au commerce extérieur Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin devraient avoir lieu début octobre. Ces négociations porteront probablement sur des sujets tels que les importations de produits agricoles américains, l'interdiction de vente pour les entreprises de technologie chinoises et le report de l'application des tarifs, même si on ne devrait s'attendre à aucune avancée majeure. En outre, la récente décision prise par les homologues chinois d'exempter une série de 16 produits sur les 8 000 articles imposés, y compris les aliments pour animaux, les médicaments contre le cancer et les produits chimiques, reste limitée étant donné que les négociations commerciales portent essentiellement sur le soja et les produits agricoles connexes. Nous resterions donc prudents avant les prochaines discussions qui débuteront le mois prochain.

La paire USD/CNY a baissé de -1,15% par rapport à 7,1789 (plus haut du 03/09/2019), se négociant à 7,0893 (-0,38 % depuis le début de la semaine), la Banque populaire de Chine ayant fixé son objectif à 7,08.

 
Live chat