DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

30 firmes à la conquête du monde

Championnes souvent méconnues, les entreprises chinoises sont nombreuses à briller dans tous les secteurs. Notre sélection.

ALIBABA
Le géant de l’e-commerce

En 2014, l’entrée d’Alibaba sur le New York Stock Exchange (NYSE) avait battu tous les records, valorisant le géant de l’e-commerce chinois à près de 170 milliards de dollars. Cinq ans plus tard, la firme poursuit son développement à l’international avec notamment l’annonce, en novembre 2018, de la création d’un centre de logistique d’envergure à Liège, en Belgique, afin de renforcer sa présence en Europe. Une majorité d’analystes recommandent l’achat du titre.

ALIBABABABA

AUTOHOME
Le vendeur de voitures

Avec ses nombreux sites Internet, Autohome est une plateforme de vente en ligne de voitures très populaire en Chine. Utilisé par les particuliers comme par les concessionnaires, Autohome dispose d’une impressionnante collection de plus de 22’000 véhicules différents et d’une dizaine d’applications différentes sur Android et iPhone.

AUTOHOMEATHM

BAIDU
L’autre moteur de recherche

Surnommé le « Google chinois », le géant de l’internet Baidu, coté à New York, a passé la barre symbolique des 100 milliards de yuans de chiffre d’affaires en 2018 (12,67 milliards d’euros). Un record. Pourtant les analystes se montrent partagés – certains conseillant l’achat, quand d’autres préfèrent un prudent « conserver ». C’est que Baidu, en situation de quasimonopole en Chine, doit faire face aux autorités qui lui ont notamment ordonné de suspendre certains de ses services en janvier 2019, en raison de contenus jugés « vulgaires ». Par ailleurs, Google pourrait, à terme, faire son retour sur le marché chinois avec son projet Dragonfly. Cette perspective constitue une menace pour la croissance future de Baidu.

BAIDUBIDU

BAOZUN
L’intermédiaire de l’e-commere

Dans les pays occidentaux, Baozun n’est pas un nom familier. Pourtant d’ici à quelques années, cette entreprise pourrait bénéficier du même statut qu’un géant comme Alibaba. Cotée au Nasdaq, Baozun fournit des solutions de commerce électronique. De nombreuses entreprises internationales, comme Nike, Microsoft ou encore Zara, font appel à cet intermédiaire afin d’éviter les pièges spécifiques au marché chinois. Les analystes recommandent l’achat du titre Baozun, qui a perdu la moitié de sa valeur depuis le mois d’août et ne peut, selon eux, que remonter.

BZUNBZUN

BEIJING KINGEE
Le bijou de Pékin

Cotée à la Bourse de Shenzhen, l’entreprise Beijing Kingee Culture Development est spécialisée dans la conception, la production et la distribution d’objets en métaux précieux, principalement en or pur et en argent. Ses produits phares sont des bijoux, des lingots d’or d’investissement et des marchandises en jade blanc. Beijing Kingee devrait profiter de l’expansion des classes moyennes en Chine.

BEIJING KINGEE002721

CHINA LIFE INSURANCE
L’assurance tous risques

Selon une étude de Swiss Re parue en novembre 2018, la Chine et les pays émergents asiatiques seront la première source de demande d’assurances dans les prochaines années. Avec son confrère Ping An, l’entreprise China Life Insurance, cotée à New York et à Shanghai, devrait profiter de cet essor. Mais la société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 95 milliards de dollars en 2017, devra faire face à la concurrence des groupes occidentaux comme Axa et Allianz, qui s’implantent de plus en plus dans l’Empire du Milieu.

LFCLFC

CHINA MOBILE
L’opérateur de téléphonie

Avec 922 millions de clients revendiqués en novembre 2018, China Mobile est le plus grand opérateur de téléphonie mobile au monde en nombre d’abonnés. En 2017, la compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 117 milliards de dollars, en hausse de 4,5% sur un an. Et l’entreprise, cotée à New York et à Hong Kong, ne compte pas s’arrêter là : avec Huawei, elle prépare activement l’arrivée de la 5G en Chine.

CHLCHL

CHINA MOLYBDENUM
Le rival de Glencore

Cette entreprise cotée à la Bourse de Hong Kong lutte à couteaux tirés avec Glencore pour la mainmise sur le cobalt au Congo. Elle est le deuxième producteur mondial de ce métal, mais aussi l’un des principaux producteurs de tungstène, de niobium, de cuivre et, comme son nom l’indique, de molydène. Une majorité d’analystes recommandent l’achat du titre.

603993603993

CHINA NORTHERN
L’expert des terres rares

Coté à Shanghai, le discret consortium China Northern Rare Earth est le premier mineur de terres rares au monde, avec 60’000 tonnes par an, soit plus d’un tiers de la production mondiale estimée à 160’000 tonnes par an. La consommation de ces métaux, utilisés notamment dans les véhicules électriques et l’électronique, devrait continuer de progresser dans les prochaines années.

600111600111

GEELY
Roule à toute allure

C’est le constructeur d’automobiles qui fait trembler les marques occidentales. Née en 1986 à Taizhou, l’entreprise produisait à l’origine des réfrigérateurs. Ce n’est qu’en 1998, qu’elle se tourne vers la voiture. Mais le vrai déclic date de 2010. En pleine crise, le groupe chinois coté à Hong Kong rachète la marque suédoise Volvo, puis en 2017 les emblématiques bolides anglais Lotus, suivi de la start-up américaine Terrafugia qui conçoit des voitures volantes. En février 2018, nouveau coup de tonnerre : Geely acquiert 9,6% du capital du géant automobile allemand Daimler, la maison mère de Mercedes-Benz, devenant son premier actionnaire. Objectif de ces rachats : acquérir des technologies afin de s’aventurer sur les marchés occidentaux. En 2017, Geely a vendu plus de 800’000 véhicules sur son marché domestique.

175175

INNER MONGOLIA
Le producteur de lait

La société publique Inner Mongolia Yili Industrial Group est la plus grande entreprise laitière de Chine. Cotée à Shanghai, elle produit également des glaces, des aliments surgelés et des nouilles.

600887600887

IQIYI
Le Netflix chinois

C’était l’une des IPO les plus attendues de 2018. En mars dernier, la plateforme de vidéos iQiyi, filiale de Baidu, a fait son entrée sur le Nasdaq, levant au passage près de 2,3 milliards de dollars. Le site propose un mixte de contenus gratuits, financés par la publicité, et de programmes maison payants, ce qui en fait un mélange de YouTube et de Netflix. iQiyi, qui revendique 65 millions d’abonnés, soit deux fois moins que Netflix, compte deux rivaux de taille en Chine : le service vidéo de Tencent et Youku Tudou, la plateforme d’Alibaba.

IQIQ

JINKOSOLAR
L’expert de l’énergie solaire

JinkoSolar est l’un des leaders mondiaux dans l’industrie de l’énergie solaire photovoltaïque. La société possède des bureaux commerciaux dans le monde entier, notamment à Zoug (Suisse) et à San Francisco (États-Unis). Cotée à New York, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars en 2017. Elle doit faire face à la concurrence féroce d’autres acteurs chinois cotés en Bourse, comme Sungrow Power, GCL-Poly ou Xinyi Solar, dans un secteur où une vague de concentration semble inévitable.

JKSJKS

JD.COM
L’autre Alibaba

C’est un peu le petit frère méconnu d’Alibaba. Avec plus de 300 millions d’utilisateurs actifs et un chiffre d’affaires de 55 milliards de dollars en 2017, JD.com est pourtant l’une des plus grosses plateformes d’e-commerce du monde. Détenue à 20% par le géant Tencent, la firme s’est spécialisée dans les produits high-tech, l’électronique et la livraison par drones, dont elle détient l’une des plus grandes flottes au monde. L’action connaît actuellement un niveau historiquement bas qui invite à l’achat selon de nombreux analystes.

JDJD

NETEASE
Le Blizzard chinois

Fondé en 1997, NetEase s’est dès le départ spécialisé dans les jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs (MMORPG), comme Fantasy Westward Journey. Avec mail.163.com, 126.com ou encore yeah.net, NetEase est également le plus gros fournisseur de messagerie électronique en Chine. À l’instar de ses confrères de l’internet chinois, NetEase a traversé une année 2018 difficile : listée au Nasdaq, son action a perdu environ 25% de sa valeur en un an. La majorité des analystes recommandent cependant l’achat du titre, Barclays visant un prix de 300 dollars contre environ 250 dollars fin janvier 2019.

NTESNTES

NEW ORIENTAL EDUCATION
Le formateur

Fondée en 1993 par un professeur d’anglais pour la préparation aux examens TOEFL et GRE, la société New Oriental Education s’est rapidement diversifiée pour devenir la plus grande société d’éducation privée de Chine. Ses services couvrent l’ensemble du secteur éducatif, de l’impression de livres d’école aux cours en ligne en passant par la formation pré et postscolaire. La plupart des analystes recommandent l’achat de cette action cotée à New York, qu’ils jugent actuellement en dessous de sa valeur réelle.

EDUNEDUN

PING AN
Le géant de l’assurance

Avec un chiffre d’affaires de 975 milliards de yuans en 2017 (145 milliards de dollars), Ping An est le premier assureur de la planète. Cotée à Hong Kong et à Shanghai, l’entreprise est également active dans les domaines de la banque et de la finance.

PING AN601318

PETROCHINA
Le roi déchu du pétrole

Qui se souvient qu’en 2007, plus de dix ans avant Apple et Amazon, PetroChina fut la première entreprise au monde à franchir la barre mythique des 1000 milliards de dollars de capitalisation ? Depuis, le géant pétrolier a connu une descente aux enfers boursière, cédant plus de 800 milliards. Coté aux Bourses de New York, de Shanghai et de Hong Kong, le groupe a néanmoins réalisé une année 2018 prometteuse. Sur les neuf premiers mois de l’année, son chiffre d’affaires a bondi de 17,3% par rapport à 2017, à 482 milliards de yuans (71 milliards de dollars).

PTRPTR

SINA.COM
Le portail d’information

Fondé en 1998 et coté au Nasdaq depuis 2000, Sina.com est le plus grand portail d’information et de divertissement en langue chinoise. L’entreprise est également la maison mère (et le principal actionnaire avec Alibaba) du site de microblogging Sina Weibo, considéré comme le « Twitter chinois ». En 2017, Sina.com a généré un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dollars.

SINASINA

SINOPEC
Le raffineur méconnu

Premier raffineur de pétrole au monde, Sinopec (également connu sous le nom de China Petroleum and Chemical Corporation) a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de plus de 2360 milliards de yuans (348 milliards de dollars), soit davantage que des géants comme ExxonMobil (237 milliards) ou Shell (305 milliards). Alors que le raffinage et la chimie sont les activités centrales de Sinopec, les revenus du groupe ont été soutenus par une solide demande chinoise dans ces secteurs. Cotée à Hong kong, à Londres, à New York et à Shanghai, ce géant méconnu profite également de la transition accélérée du charbon vers le gaz naturel engagée par Pékin afin de réduire la pollution.

338338

SINOPHARM
La big pharma

Avec un chiffre d’affaires dépassant 40 milliards de dollars en 2017, Sinopharm est la plus grande entreprise pharmaceutique en Chine. Cotée à la Bourse de Hong Kong depuis 2009, la firme possède ses propres laboratoires de recherche et développement, ainsi qu’un réseau de distribution qui s’étend dans tout le pays.

10991099

SINA WEIBO
Le Twitter chinois

En Chine, les gens ne sont pas sur Twitter. Ils sont sur Weibo. Ce réseau social de microblogging revendique plus de 440 millions d’utilisateurs actifs par mois, essentiellement des Chinois, contre 330 millions pour son rival américain. Sur son marché, Weibo fait face à la concurrence de Tencent (Tencent Weibo) ou de NetEase (Wangyi Weibo), qui disposent également de leurs sites de microblogs. À l’instar d’autres marques chinoises, Weibo, qui est coté sur le Nasdaq, lorgne désormais sur les marchés étrangers, prévoyant de lancer des services dans différentes langues. Une ambition qui pourrait être freinée par les réserves que suscitent en Occident la surveillance et la censure opérées par Pékin sur les réseaux sociaux. Une majorité d’analystes recommandent néanmoins d’acheter le titre.

WBWB

TENCENT
Le nouveau maître du jeu vidéo

Valorisé à plus de 400 milliards de dollars, Tencent est un acteur majeur des services internet. Cotée à Hong Kong, l’entreprise possède notamment des services de paiement en ligne, de messagerie instantanée et des réseaux sociaux. Mais Tencent doit en partie sa puissance à sa branche dédiée aux jeux. Cette dernière a engrangé 18 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2017 – une somme en progression de 50% sur un an. Elle est surtout bien supérieure aux résultats de Sony PlayStation (10,5 milliards de dollars) ou de Nintendo (3,7 milliards). Même les revenus tirés des jeux mobiles d’Apple (8 milliards de dollars) ou de Google (5,3 milliards) font pâle figure face au champion chinois.

700700

WUHAN GUIDE INFRARED
Le pro de la surveillance

Cotée à la Bourse de Shenzhen, la société Wuhan Guide Infrared développe, fabrique et vend des caméras infrarouges et des systèmes d’imagerie thermique. Ses produits sont principalement utilisés par l’armée, notamment pour le guidage infrarouge, dans les équipements de surveillance et par l’industrie médicale.

002414002414

XIAOMI
Le fabricant de smartphones

Annoncée comme l’un des événements de l’année 2018, l’introduction à la Bourse de Hong Kong de Xiaomi a déçu. La firme chinoise qui fabrique des smartphones n’a levé que l’équivalent de 4,7 milliards de dollars, valorisant le groupe à 50 milliards de dollars, loin derrière la cible ambitieuse de 100 milliards de dollars affichée avant l’IPO. Depuis, le titre glisse doucement vers les profondeurs, malgré des ventes en hausse. En 2017, Xiaomi a écoulé plus de 90 millions de smartphones dans le monde, ce qui en fait le quatrième producteur mondial derrière Samsung, Huawei et Apple.

18101810

YIRENDAI
Simplifier l’accès aux prêts

Rapprocher les investisseurs des emprunteurs en Chine. Voilà en substance le défi relevé par la plateforme Yirendai. Cotée à New York, l’entreprise permet en effet à ceux qui ont besoin d’argent de faire une demande en ligne qui pourra séduire un donateur. La plateforme réalise et sécurise ensuite la transaction. Au dire de l’entreprise, Yirendai a facilité environ 100 milliards de yuans de prêts depuis sa création en 2012, soit 15 milliards de dollars.

YRDYRD

YOUZU INTERACTIVE
Le grand joueur

En avril prochain, la série télévisuelle Game of Thrones connaîtra son épilogue avec la diffusion de la huitième et dernière saison, diffusée par HBO. En parallèle sortira sur les écrans un jeu vidéo en ligne massivement multijoueur sobrement baptisé Game of Thrones : Winter is Coming. Derrière ce blockbuster incontournable se trouve l’éditeur de jeux vidéo chinois Youzu Interactive, déjà connu pour des titres comme League of Angels ou Legacy of Discord-Furious Wings. Les analystes consultés par Swissquote Magazine recommandent l’achat du titre Youzu, coté à la Bourse de Shenzhen.

002174002174

YUM CHINA
Le fast-food à succès

Cotée à New York, l’entreprise Yum China exploite les restaurants KFC, Pizza Hut et Taco Bell en Chine. En 2017, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 7,1 milliards de dollars, en hausse de 8% sur un an. De quoi susciter l’appétit du fonds d’investissement Hillhouse Capital Group qui a pris en 2018 la tête d’un consortium afin de racheter la société. L’offre de 46 dollars par action, qui valorisait Yum China à plus de 17 milliards de dollars, a été rejetée fin août. Affaire à suivre.

YUMCYUMC

ZTO
L’art de la livraison express

En mai dernier, la locomotive du commerce en ligne chinois, Alibaba, a acquis 10% du capital de l’entreprise de logistique ZTO Express. C’est que pour livrer ses colis dans tout l’Empire du Milieu, mais aussi à l’étranger, Alibaba a besoin d’un partenaire fort. L’investissement dans ZTO, qui s’élève à 1,38 milliard de dollars, lui permettra d’améliorer la gestion de ses entrepôts et la logistique transfrontalière, grâce à des solutions innovantes basées sur les nouvelles technologies. Les analystes recommandent majoritairement d’acheter cette valeur, cotée à New York.

ZTOZTO

58.COM
Petites annonces et plus si affinités

Cette plateforme est inconnue en Occident, et pour cause : l’ensemble du site est en chinois. 58.com est pourtant l’un des plus gros sites de petites annonces pour particuliers et entreprises de Chine, couvrant des centaines de villes et tous les produits imaginables. Portée par de très bons résultats Q2 au-delà des attentes, l’action de 58.com avait atteint 87 dollars en juillet 2018, avant de redescendre à 50 dollars à la fin de l’année.

58.COM58.COM

Et aussi...
 

IFLYTEK

Spécialiste des logiciels de reconnaissance et de synthèse vocale, iFlytek travaille avec des géants comme Alibaba et Huawei pour mettre au point les alter ego de Siri (Apple).

IFLYTEK002230

 

NIO

Constructeur automobile spécialisé dans le développement de véhicules électriques.

NIONIO

 

SHENZEN INOVANCE

Spécialiste du développement et de la vente de produits de contrôle de l’automatisation industrielle.

NIO300124

 

SUGON

Active dans l’industrie du cloud computing, la société Sugon fabrique des supercalculateurs.

603019603019

 

TASLY HOLDING GROUP

L’entreprise produit des médicaments génériques et des produits de bien-être.

600535600535

 
Live chat