DISCLAIMER

Our systems have detected that you are using a computer with an IP address located in the USA.
If you are currently not located in the USA, please click “Continue” in order to access our Website.

Local restrictions - provision of cross-border services

Swissquote Bank Ltd (“Swissquote”) is a bank licensed in Switzerland under the supervision of the Swiss Financial Market Supervisory Authority (FINMA). Swissquote is not authorized as a bank or broker by any US authority (such as the CFTC or SEC) neither is it authorized to disseminate offering and solicitation materials for offshore sales of securities and investment services, to make financial promotion or conduct investment or banking activity in the USA whatsoever.

This website may however contain information about services and products that may be considered by US authorities as an invitation or inducement to engage in investment activity having an effect in the USA.

By clicking “Continue”, you confirm that you have read and understood this legal information and that you access the website on your own initiative and without any solicitation from Swissquote.

Le trading à l'heure de la Présidentielle

Swissquote propose sur son site un suivi exclusif des élections françaises. 

Quel impact l’élection présidentielle française peut-elle avoir sur les marchés des actions et devises? Les équipes de Swissquote répondent à ces questions, et bien d’autres encore, sur une plateforme internet mise en place spécialement pour l’événement.
De nombreux outils et clés de lecture sont proposés aux investisseurs: infographies, conseils pratiques, avis d’analystes, sans oublier un suivi exclusif détaillé de l’opinion exprimée en direct sur les réseaux sociaux. Le point sur ce dispositif en compagnie de Yann Quelenn, analyste au département eForex – Trading & Market Strategy.

www.swissquote.com/french-election

Comment est née l’idée d’une plateforme consacrée aux élections françaises?

L’objectif était de fournir aux investisseurs des outils pertinents, tout en proposant une couverture médiatique attrayante de la campagne. Cette plateforme, d’ores et déjà accessible en ligne, comporte non seulement des avis d’analystes et des conseils d’investissements, mais également un suivi de ce qui se dit en temps réel sur les réseaux sociaux au sujet des différents candidats. Ce compte-rendu exclusif, baptisé Social Media Opinion Index, est rendu possible par notre partenariat avec le Social Media Lab de l’EPFL, qui fait appel aux dernières avancées en matière d’intelligence artificielle

Quels sont les conseils financiers proposés aux investisseurs?

Outre des articles d’analystes financiers et une veille médiatique, nous proposons un panier d’actions liées au thème de la campagne présidentielle. Ce panier vient enrichir une section régulière de notre site internet appelée «Themes Trading», où nous donnons des pistes d’investissements en fonction de thématiques ciblées. À l’occasion de la présidentielle française, il nous a paru intéressant de nous projeter dans le scénario – certes hypothétique – d’un retour du protectionnisme. Plusieurs candidats, en particulier Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, défendent en effet une approche protectionniste pour relancer l’économie. L’idée est donc de montrer comment un investisseur pourrait tirer parti de cette tendance, en identifiant les entreprises qui en bénéficieraient, potentiellement.

Comment la plateforme va-t-elle évoluer après le premier tour?

Dès lors que les deux finalistes de la présidentielle seront connus, le contenu va encore s’enrichir. Nous établirons deux scénarios d’investissements – un pour chaque candidat – qui regrouperont aussi bien des conseils en matière de trading de devises que d’indices ou d’actions, cela dans la perspective de leur future élection. Pour le volet Themes Trading, par exemple, nous identifierons les secteurs et sociétés les plus à même de s’apprécier sous le mandat de chaque candidat. En outre, une infographie exclusive passera au scanner leurs programmes économiques, leurs parcours, leurs soutiens, etc.

Pouvez-vous expliquer le concept du Social Media Opinion Index?

Jusqu’au soir du premier tour, nous livrons deux fois par semaine une mesure de l’opinion exprimée sur les réseaux sociaux, sous forme graphique. Cela permet d’évaluer la réputation des cinq favoris, soit Emmanuel Macron, François Fillon, Marine Le Pen, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Dès le dimanche 23 avril, lorsqu’il ne restera plus que deux candidats en lice, nous proposerons une mesure quotidienne détaillée. Chaque jour, un indice reflétera graphiquement le pourcentage d’opinions positives et négatives exprimées sur chacun des deux candidats. Cette timeline permettra de suivre l’évolution de l’opinion quasiment en direct.

Et donc de façon plus réactive qu’avec les sondages traditionnels…

Ce qui s’annonce intéressant, c’est le potentiel décalage qui risque d’apparaître entre les résultats des sondages traditionnels et la mesure en direct des opinions sur les médias sociaux. Si l’on devait observer un tel écart, l’investisseur pourrait tabler sur une surprise. Par exemple, dans le cas du Brexit, durant les derniers jours avant le vote, l’opinion exprimée sur le web au Royaume-Uni était favorable à la sortie de l’Union européenne. Pourtant, les sondages n’avaient pas perçu cette tendance. De la même manière, la fameuse dissimulation concernant le vote Front National, dont l’ampleur reste difficile à évaluer pour les sondeurs officiels, pourrait être mieux cernée grâce à l’outil de l’EPFL. Si à l’approche de l’élection, on constatait une augmentation des opinions exprimées sur le web en faveur de Marine Le Pen, on pourrait en déduire qu’il se passe quelque chose autour de sa candidature.

Est-il prévu de reconduire ce dispositif pour d’autres échéances politiques?

Absolument. Nous allons mettre sur pied le même type de plateforme en vue des élections allemandes, au mois d’août. Là encore, nous proposerons des contenus exclusifs.

 
Live chat